EN ISO 20471 : Vêtements de protection à haute visibilité

Molinel - Norme EN ISO 20471 - Vêtements à Haute Visibilité

E.P.I  de catégorie 2 : risques importants

L’EN ISO 20471 spécifie les caractéristiques que doivent avoir les vêtements ayant pour but de signaler visuellement la présence de l’utilisateur (elle remplace depuis le 1er octobre 2013 la norme EN 471 :2003 + A1 2007). Ils sont destinés à faciliter la détection du porteur par les conducteurs de véhicules ou d’autres équipements mécaniques, dans toutes les conditions de luminosité, de jour et de nuit dans la lumière des phares d’un véhicule.

Les utilisateurs doivent tenir compte du milieu ambiant pour savoir quelle est la protection nécessaire et sélectionner ainsi la couleur assurant le meilleur contraste.

Quand une plus grande visibilité est souhaitée, il est recommandé d’utiliser le niveau du produit rétroréfléchissant au plus fort coefficient de rétroréflexion.

Il existe trois classes de vêtements de signalisation :
                     – classe 1 : définit le niveau de visibilité le plus faible
                     – classe 2 : définit un niveau intermédiaire de visibilité
                     – classe 3 : définit le niveau de visibilité le plus élevé

Chaque classe doit avoir des surfaces minimales de matières visibles constituant le vêtement : matière de base (fluorescente) et matière rétroréfléchissante (bandes) – voir tableau ci-dessous.

Surfaces minimales visibles de chaque matière en m² :

 

Classe 1

Classe 2

Classe 3

Matière fluorescente

0.14 m²

0.50 m²

0.80 m²

Matière rétroréfléchissante

0.10 m²

0.13 m²

0.20 m²

Des exigences de conception illustrant la disposition des matériaux rétroréfléchissant figurent également dans cette norme.

Tous les côtés du vêtement doivent être en matière à haute visibilité. Pour assurer la visibilité de tous les côtés (visibilité à 360°), il est important que des bandes rétroréfléchissantes horizontales et des matières fluorescentes entourent le torse, les jambes du pantalon et les manches.